Comment calculer son besoin de financement dans un business plan ? | Le guide du business plan
Index » Préparer son business plan » Business plan : comment calculer son besoin de financement ?

Business plan : comment calculer son besoin de financement ?

etudemarche

Une fois que vous aurez les principaux chiffres clés en main, vous devrez déterminer vos besoins financiers à satisfaire et identifier les modes de financement adéquats. Cette étape s’inscrit dans la démarche de préparation de votre business plan. Voici un guide complet permettant de calculer son besoin de financement dans un business plan.

comment calculer son besoin de financement dans un business plan

Quand faut-il calculer son besoin de financement ?

L’évaluation de vos besoins financiers ne peut être faite qu’après avoir procédé :

Elle doit toutefois se faire avant le chiffrage des frais financiers étant donné que vous y déterminerez vos modes de financement, dont certains seront rémunérés et feront l’objet de versement d’intérêts.

Pourquoi doit-on calculer son besoin de financement ?

Deux raisons majeures vous incitent à évaluer votre besoin de financement.

D’une part, cette démarche vous permet de chiffrer avec précision l’étendue de vos besoins financiers, c’est-à-dire le « cash » nécessaire au fonctionnement de votre entreprise et au développement de son activité. Mais le chiffrer n’est que la première étape. Vous devrez, bien évidemment, le financer ou le faire financer. A défaut, vous ferez face à des difficultés de trésorerie susceptibles de causer très rapidement la disparition de votre entreprise.

D’autre part, elle vous oblige à vous poser les bonnes questions et à trouver des sources de financement dont l’horizon est cohérent avec celui des besoins qu’elles financent. Par exemple, il est totalement inutile et dangereux de faire financer un crédit de TVA en attente de remboursement (qui devrait intervenir sous quelques mois) par un emprunt bancaire à long terme. Préférez-lui un crédit relais ou un apport en compte courant ; soit une solution de financement à court terme. A l’inverse, un investissement important (une machine par exemple) doit être financé par un prêt à long terme ; et ainsi de suite.

Comment calculer son besoin de financement ?

Vos besoins de financement initiaux doivent être chiffrés et mis en relation avec des modes de financement adéquats. L’équilibre financier doit être prouvé dans un plan de financement initial.

Évaluer ses besoins financiers

Au démarrage de votre activité, vous devrez principalement évaluer les besoins suivants :

  • votre besoin en fonds de roulement (BFR)

Le besoin en fonds de roulement est un indicateur financier qui chiffre le besoin résultant du décalage dans le temps entre le moment où vous allez encaisser des sommes et le moment où vous allez en décaisser. Voici comment le calculer :

BFR initial = Stocks de départ HT (marchandises, produits, matières) + crédit de TVA sur stocks de départ + dépenses d’exploitation HT exigibles d’avance (loyers, assurance, petit matériel)

 

  • vos investissements (hors taxes)

Les investissements représentent l’ensemble des biens que vous prévoyez d’utiliser pendant une période supérieure à 12 mois ; que vous avez normalement déjà recensés. Ils constitueront votre outil de production qui vont vous générer des avantages économiques futurs, c’est-à-dire contribuer à former votre chiffre d’affaires prévisionnel. Il pourra s’agir d’un immeuble, de matériels (matériel industriel, matériel de transport, matériel informatique), de mobiliers, de logiciels, d’un fonds de commerce, d’un brevet, d’une licence, d’un droit au bail, d’un droit d’entrée versé à un franchiseur, d’un dépôt de garantie ou d’une caution, etc. Attention, les biens financés par crédit-bail ou par location longue durée ne sont pas des investissements mais les loyers ou les redevances versés sont traitées comme des frais généraux. Ils ne doivent pas être inclus dans les investissements de départ.

  • votre crédit de TVA sur immobilisation

Si vous procédez à des investissements importants en début période (et que ces derniers soient soumis à la TVA), vous allez devoir « avancer » temporairement l’argent correspondant à la TVA. Cette somme, vous la récupérerez au moyen d’une déclaration de TVA comportant une demande de remboursement. Seulement, le Trésor Public ne vous remboursera qu’à l’issue d’une période minimale de 2 mois. C’est pourquoi il vous faut évaluer le besoin résultant du décalage dans le temps entre le moment où vous allez régler vos achats de matériel et le moment où vous allez être remboursé de la TVA par le Trésor Public.

  • vos frais d’établissement (hors taxes)

Les frais d’établissement sont des dépenses engagées pour constituer votre entreprise. Il peut s’agir des honoraires versés dans le cadre de la constitution de votre entreprise (à un expert-comptable ou un avocat), des frais d’immatriculation de celle-ci ou encore des frais importants de première publicité. Ils ne doivent être pris en compte que s’ils sont décaissés en début d’exploitation. L’imputation en frais d’établissement consistera, lors de la construction des tableaux financiers du business plan, à les porter en immobilisations dans votre bilan et à les amortir, c’est-à-dire à imputer progressivement leur montant dans le compte de résultat. Attention, ces dépenses sont, à la base, des « charges » qui devraient alimenter votre compte de résultat. Vous pouvez tout à fait choisir de les laisser comme tel et le besoin financier qui en résulte viendra alors alimenter votre BFR et non vos frais d’établissement. Dans ce cas, leur montant sera imputé en totalité sur un exercice comptable dans votre compte de résultat.

Trouver des financements

Face à vos besoins, vous allez devoir identifier des financements. Voici les principaux financements qui sont rencontrés en pratique :

  • Apports en capital des associés (société) ou apports en capital de l’exploitant (exploitant individuel) ;
  • Subventions d’exploitation, subventions d’investissements, subventions de fonctionnement ;
  • Prêts à taux bonifiés ;
  • Prêts bancaires à court terme (crédit relais), moyen ou long terme ;
  • Crédit-bail mobilier ou immobilier, location longue durée (ce cas particulier ne rentre pas dans la démarche d’évaluer des besoins financiers) ;
  • Facilités de caisse (découverts bancaires).

Comme nous l’avons indiqué ci-dessus, le type de financement doit être adapté à votre besoin à financer. Voici des exemples de financement à retenir par forme d’investissement :

Besoins financiers Financements à retenir
Immeuble (terrain, construction, installations et agencements) Prêt bancaire à long terme (10 à 25 ans)
Crédit-bail immobilier
Apport en capital
Apport en compte courant d’associé bloqué
Autre bien (véhicule, machine, ordinateur, gros outillage, titres, etc.) Prêt bancaire à moyen terme (3 à 5 ans)
Apport en capital
Apport en compte courant d’associé bloqué
Crédit-bail mobilier
Location financière
Besoin en fonds de roulement (BFR) Fonds de roulement net global
Découvert bancaire
Apport en compte courant d’associé
Escompte pour paiement anticipé
Solutions de préfinancement (Loi Dailly)
Crédit de TVA Prêt à très court terme (2 à 6 mois)
Apport en compte courant d’associé

Lorsque vous sollicitez des financements bancaires, soyez prudents quant à la détermination de leur montant. Il existe, en effet, certaines normes en la matière :

  • le montant total des prêts accordés ne pourra pas dépasser 3 à 4 fois le montant de votre capacité d’autofinancement prévisionnelles. Les banques considèrent que vous devez être en mesure de rembourser vos dettes en 3 à 4 années de CAF ;
  • votre annuité de remboursement (uniquement pour la fraction de remboursement du capital) doit représenter moins de la moitié de votre capacité d’autofinancement ;
  • vos fonds propres (apports en capital, réserves, bénéfices accumulés et non distribués) doivent être au moins égaux au montant de votre endettement net ;
  • votre apport personnel (en capital et en compte courant) doit représenter entre 20 et 40% du besoin total à financer.

Construire son plan de financement initial

Vous avez achevé votre travail d’estimation de vos besoins et de recensement de vos financements ? Il convient maintenant de vous assurer que le tout est équilibré, c’est-à-dire que vos financements couvrent bien la totalité de vos besoins de départ (à défaut, vous commenceriez votre activité avec un découvert bancaire). L’excédent contribuera à former votre trésorerie de départ. Pour cela, vous devrez réaliser une sorte de plan de financement initial. En voici un exemple :

exemple de plan de financement initial business plan

Conclusion : il est indispensable de calculer votre besoin de financement et de trouver des modes de financement avant de vous lancer dans la confection des tableaux financiers de votre business plan.

Thibaut Clermont - Le guide du business

Site d'informations et de conseils sur tous les sujets liés au business plan proposé par FCIC, réseau de médias online sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise.


Copyright © SARL F.C.I.C 2016 - Le Guide du Business Plan - Site édité par FCIC Média