Business plan : comment construire son compte de résultat ? | Le guide du business plan
Index » Faire son business plan » Construire la partie financière du business plan » Business plan : comment construire son compte de résultat ?

Business plan : comment construire son compte de résultat ?

Le compte de résultat est l’un des tableaux les plus importants du business plan. Il figure dans la partie financière de ce document et doit contenir un certain nombre de données. Voici une fiche qui vous apprendra ce qu’est un compte de résultat et comment le construire. Nous vous alerterons également sur les points importants à vérifier dans ce tableau et vous fournirons un exemple en fin d’article.

compte de resultat business plan

Qu’est-ce qu’un compte de résultat ?

Le compte de résultat est un tableau financier du business plan qui est présenté sous forme de liste et qui vous donnera une indication sur le résultat des activités que vous avez exercées au cours d’une période bien précise appelée exercice comptable.

Pour simplifier, c’est l’outil qui mesurera la richesse que vous avez créée ou celle que vous avez détruite au cours de ce laps de temps. Il comprend différents sous-résultats qui permettent d’analyser la répartition de valeur entre les différents domaines (exploitation, financier, exceptionnel) et qui contribuent à former le résultat net global.

Que retrouve-t-on dans le compte de résultat de son business plan ?

Un compte de résultat de business plan compare des produits à des charges ; et plus particulièrement, il les soustrait entre eux. Si vous avez suivi nos conseils en matière d’établissement d’une check-list de préparation de votre business plan, construire votre compte de résultat sera un jeu d’enfant (un minimum de connaissances en matière comptable est toutefois requis).

Les produits du compte de résultat

Les produits correspondent à des ressources – c’est-à-dire des sommes facturées ou perçues par votre entreprise – qui vont contribuer à l’enrichir. Autrement dit, il s’agit de sommes d’argent qui seront définitivement acquises et qui ne devront pas être restitués. Sont considérés comme des produits :

  • votre chiffre d’affaires prévisionnel (ventes de marchandises, de produits finis ou de prestations de services),
  • les subventions d’investissement que vous auriez pu bénéficier pour financer vos immobilisations,
  • les subventions d’exploitation (sommes versées à fonds perdus pour financer le départ de votre activité ou son fonctionnement).

Toutes les sommes susceptibles d’être remboursées à terme ne doivent pas être intégrées dans le compte de résultat mais dans le bilan.

Les charges du compte de résultat

Les charges font référence à des acquisitions de biens ou de services qui seront consommés lors du premier usage et qui disparaîtront en conséquence. Elles vont occasionner un appauvrissement définitif de votre entreprise. Les principales charges d’un compte de résultat sont :

  • les frais généraux (fournitures consommables, matières premières, électricité, gaz, eau, carburant, sous-traitance, honoraires comptables et juridiques, frais de télécommunication, frais postaux, publicité et marketing),
  • l’amortissements des investissements (constatation de la perte de valeur des immobilisations du fait de leur usage),
  • les frais de personnel (salaires bruts des salariés et charges patronales correspondantes, rémunérations des dirigeants, cotisations sociales TNS),
  • les frais financiers (intérêts supportés pour la mise à disposition de sommes d’argent, généralement issus des prêts bancaires ou des apports en compte courant rémunérés),
  • et les impôts et taxes (contribution foncière des entreprises, cotisation sur la valeur ajoutée, taxe d’apprentissage, formation professionnelle continue, taxes sur les véhicules de tourisme).

Remplir son compte de résultat

Faire un compte de résultat revient à calculer un résultat net. Il résulte de la différence entre les produits (onglet « produits » de votre check-list) et les charges (onglets « charges » et « impôts et taxes »). Lorsque les produits sont supérieurs aux charges, il est supérieur à 0 et on parle de bénéfice. A l’inverse, lorsque les charges excèdent les produits, il s’agit d’une perte.

Les produits et les charges d’un compte de résultat se succèdent dans un ordre bien précis et ce afin de calculer différents sous-résultats importants :

  • Résultat d’exploitation = chiffre d’affaires + subventions d’investissement virées au compte de résultat + subvention d’exploitation – frais généraux- impôts et taxes – frais de personnel – dotations aux amortissements
  • Résultat financier = produits financiers – charges financières
  • Résultat courant = résultat d’exploitation + résultat financier
  • Résultat exceptionnel = produits exceptionnels – charges exceptionnels
  • Résultat de l’exercice = résultat courant + résultat exceptionnel

Quels sont les points à vérifier dans son compte de résultat ?

A l’issue du travail de construction de votre compte de résultat, il convient de vous assurer que le résultat d’exploitation soit positif. A défaut, vous donnerez un mauvais signal à votre lecteur puisque cela signifierait que votre activité n’est pas suffisante pour couvrir vos frais d’exploitation ; ou, en d’autres termes, que votre projet ne serait pas viable.

Par ailleurs, sachez que le résultat financier et le résultat exceptionnel importent peu pour votre lecteur. Ils sont, dans la quasi-totalité des business plan, négatifs sans que cela ne puisse avoir un impact sur le jugement de votre lecteur. Une nuance doit toutefois être apportée pour les business plan de sociétés holdings. Dans ce cas, les dividendes qu’elles reçoivent de leurs filiales sont extrêmement importants car ils vont assurer le financement de la dette. Par conséquent, le résultat financier doit être très largement positif.

Vous pouvez également calculer certains indicateurs et ratios financiers à partir de votre compte de résultat et les comparer aux normes en vigueur dans votre secteur d’activité :

  • Taux de marge commerciale = [ (ventes de marchandises – achats de marchandises +/- variation des stocks de marchandises)*100 ]  / [ achats de marchandises +/- variation des stocks de marchandises ]

Le taux de marge désigne le pourcentage de gains que vous avez réalisé pour la vente d’un produit par rapport à son prix d’achat. Un taux de marge commerciale de 50% signifiera, par exemple, que vous revendez 15 euros les produits que vous avez achetés pour 10 euros.

  • Taux de marque =  [ (ventes de marchandises – achats de marchandises +/- variation des stocks de marchandises)*100 ]  / ventes de marchandises

Le taux de marque désigne le pourcentage de gains que vous avez réalisé pour la vente d’un produit par rapport à son prix de vente. Un taux de marque de 50% signifiera ici que vous revendez 20 euros les produits que vous avez achetés pour 10 euros.

  • Excédent brut d’exploitation (EBE) = Résultat net + Charges financières – Produits financiers + Charges exceptionnelles – Produits exceptionnels + dotations aux amortissements et aux provisions

l’EBE exprime la capacité de votre entreprise à générer des ressources de trésorerie du seul fait de son exploitation (sans prendre en compte les politiques de financement et d’investissement).

  • Poids de l’endettement = charges d’intérêts / chiffre d’affaires

Ce ratio identifie la fraction de votre chiffre d’affaires qui rémunère vos prêteurs (banquiers, associés lorsqu’ils consentent des apports en comptes courants rémunérés).

  • Taux de profitabilité économique = résultat d’exploitation / chiffre d’affaires

Il s’agit ici de mesurer la profitabilité de votre exploitation par rapport au chiffre d’affaires que dégage votre activité.

  • Rendement du personnel = chiffre d’affaires (entreprises de services) ou marge commerciale (entreprises de négoce) ou marge de production (entreprise de production) / charges de personnel

Ce calcul permet de quantifier la contribution du personnel à votre chiffre d’affaires.

Exemple de compte de résultat à mettre dans un business plan

exemple de compte de resultat a mettre dans son business plan

Les autres tableaux du business plan

Le compte de résultat n’est pas le seul tableau financier de votre business plan. Vous devrez également construire un bilan, un plan de financement et un tableau de trésorerie. D’autres tableaux peuvent également figurer en annexe de la partie financière.

Sur le même thème : comment réussir la partie financière de son business plan ?

Thibaut Clermont - Le guide du business

Site d'informations et de conseils sur tous les sujets liés au business plan proposé par FCIC, réseau de médias online sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise.


Copyright © SARL F.C.I.C 2017 - Le Guide du Business Plan - Site édité par FCIC Média