Comment prévoir les amortissements dans son business plan ? | Le guide du business plan
Index » Préparer son business plan » Business plan : comment prévoir ses amortissements ?

Business plan : comment prévoir ses amortissements ?

etudemarche

Après avoir procédé à l’estimation de vos investissements, vous devrez constater leur perte de valeur par le biais d’amortissements. Voici un guide qui indique comment prévoir les amortissements dans son business plan.

comment prevoir les amortissements dans son business plan

Recensez tous vos investissements et identifiez leur durée d’utilisation

La première étape (et surement la plus compliquée de toutes), consiste à identifier tous les investissements que vous allez devoir effectuer. Mais, par « investissements », il faut entendre, en réalité « immobilisation » c’est-à-dire un bien d’une certaine valeur que vous allez conservé assez longtemps (plus d’un an) et qui vous procurera des avantages économiques futurs. Il ne s’agit donc pas de recenser tous vos investissements au sens large du terme (sont notamment exclus de ce raisonnement les stocks).

Dans la pratique, il pourra s’agir de machines, d’outils, de mobilier, de matériels informatiques, de véhicules, d’installations et d’agencements particuliers, d’un droit au bail, d’un fonds de commerce, de logiciels, etc.

Vous devrez ensuite déterminer leur durée d’utilisation prévue. Pour se faire, vous pouvez :

  • vous baser sur les normes admises en comptabilité

Dans la mesure où ces durées ne s’écartent pas trop de celles que vous estimez, vous pouvez retenir les suivantes :

Ensemble immobilier 20 à 50 ans
Agencements immobiliers 10 à 20 ans
Matériels et outillages industriels 5 à 10 ans
Véhicule 4 à 5 ans
Mobilier 10 ans
Ordinateurs, imprimantes, téléphones, etc. 3 ans
Brevets 5 ans
  • ou les calculer vous-même

Il est également possible que vous les calculiez vous-même en tenant compte, par exemple, du niveau de production de l’appareil ou de son taux d’usure (taux de vétusté). Pour cela, il vous faudra prévoir le nombre d’unités produites en moyenne chaque année ainsi que le nombre d’unités totales pouvant être produites par la machine.

Le guide du business plan a déjà rédigé un guide complet sur ce sujet, que nous vous invitons à consulter en cas de besoin : comment prévoir les investissements dans son business plan ?

Procédez au calcul des amortissements

Qu’est-ce qu’un amortissement ?

Un amortissement représente la diminution de valeur d’un bien, du fait de son utilisation (il s’agit de son usure physique), de l’obsolescence technique (compte tenu de l’évolution des produits) ou tout simplement du temps qui passe. La quasi-totalité des investissements sont amortissables, à l’exception des suivantes :

  • le fonds de commerce
  • les titres financiers (actions, parts sociales),
  • les cautions et les dépôts de garantie.

Comment calculer les amortissements dans votre business plan ?

Il existe différentes méthodes d’amortissements mais les deux les plus rencontrées dans les business plan sont l’amortissement linéaire et l’amortissement variable.

Prévoir ses amortissements selon le mode linéaire

Comme son nom l’indique, l’amortissement linéaire consiste à répartir de façon égale dans le temps la valeur brute de votre investissement. Elle sera lisser sur cette période. Pour déterminer son montant chaque année, il vous suffit de diviser sa valeur par le nombre d’années d’utilisation prévue. Lorsqu’il est prévu que l’acquisition se fasse en cours d’année, vous devez calculer un « prorata temporis » afin de retrancher les jours où le bien n’a pas été utilisé au sein d’une année.

Amortissement linéaire = valeur brute * ( 1 / durée d’utilisation prévue ) * ( nombre de jours d’utilisation dans l’année / 360 )

 

Par exemple, si vous souhaitez investir dans un ordinateur d’une valeur de 900 euros et que vous utilisez, par mesure de simplification, la durée d’utilisation prévue admise dans la pratique de 3 ans, vous constaterez un amortissement de 300 euros chaque année ( 900 / 3 ). Imaginons maintenant que vous achetez ce bien au milieu d’une année, votre amortissement sera de 150 euros la première année [ 900 * (1/3) * (180/360) ], de 300 euros les deux années suivantes et de 150 euros la 4ème année.

Prévoir ses amortissements selon le mode variable

Cette méthode consiste à estimer la durée de vie globale de votre investissement et de répartir sa valeur, à l’intérieur de celle-ci, en fonction du nombre d’unités d’oeuvre effectivement consommées chaque année.

Amortissement variable = valeur brute * ( nombre d’unités d’oeuvre consommées / nombre d’unités d’oeuvre totales )

 

Imaginons le cas suivant : vous souhaitez acquérir un véhicule coûtant 12 000 euros. Vous prévoyez de l’utiliser pendant 4 ans à raison de 80 000 km la 1ère année, 60 000 km la 2ème année et 40 000 km les 3ème et 4ème année. Au total, vous prévoyez donc de parcourir 220 000 km avec ce véhicule. Vos amortissements s’élèveront donc à :

  • 4 364 euros la 1ère année ( 12 000 * 80 000 / 220 000 ),
  • 3 272 euros la 2ème année (12 000 * 60 000 / 220 000),
  • et 2 182 euros les 3ème et 4ème année.

Reportez vos amortissements dans votre business plan

Les amortissements que vous avez calculés chaque année vont venir alimenter votre compte de résultat. Le cumul des amortissement sera, quant à lui, repris dans votre bilan (il figurera à l’actif, en diminution de la valeur brute des investissements).

Thibaut Clermont - Le guide du business

Site d'informations et de conseils sur tous les sujets liés au business plan proposé par FCIC, réseau de médias online sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise.


Copyright © SARL F.C.I.C 2016 - Le Guide du Business Plan - Site édité par FCIC Média