Comment prévoir les frais financiers dans un business plan ? | Le guide du business plan
Index » Préparer son business plan » Business plan : comment prévoir les frais financiers ?

Business plan : comment prévoir les frais financiers ?

etudemarche

Les frais financiers représentent un poste de dépenses que vous aurez à prévoir dans votre business plan. Voici un guide pratique qui indique comment prévoir les frais financiers dans son business plan.

comment prevoir les frais financiers dans un business plan

Recensez vos modes de financement

Avant de prévoir vos frais financiers, vous devez identifier les moyens que vous allez apporter pour financer vos investissements. Certains financements ont une origine interne tandis que d’autres seront d’origine externe. Voici les principaux modes de financement rencontrés dans les business plan :

  • vos apports d’argent ou de biens, ainsi que ceux de de vos éventuels associés (il s’agira d’apport en capital ou d’apport en compte courant)
  • les subventions de fonctionnement ou d’investissement,
  • les prêts (prêt bancaire, prêt à la création d’entreprise, prêt d’honneur, prêt familiaux),
  • et le crédit-bail mobilier / immobilier.

Vous pourrez, bien évidemment, mixer les financements entre eux mais sachez toutefois que certains équilibres doivent être respectés (une banque prêteuse exige généralement que son client apporte entre 20 et 30% du financement global).

Identifiez leurs caractéristiques

Une fois que vos modes de financement sont recensés, vous devez les étudier afin de déterminer, pour chacun d’entre eux :

  • si vous devrez rembourser la somme,
  • si cette mise à disposition temporaire fera l’objet d’une rémunération.
Modes de financement Remboursement Rémunération
Apport en capital Non Non
Apport en compte courant Possible Possible
Prêt bancaire Oui Oui
Subvention Non Non
Crédit-bail Oui Oui

Les apports en comptes courants consentis par les associés sont, par nature, des sommes mises à la disposition de votre future entreprise de manière temporaire, c’est-à-dire remboursables à tout moment. Elles peuvent donner lieu à rémunération (sous conditions). Il est également possible de prévoir que ces sommes soient bloquées pendant un certain temps.

A la fin de cette étape, vous serez en possession de trois variables essentielles pour prévoir vos frais financiers : le montant nominal du prêt, le taux d’intérêt et la durée de remboursement.

Prévoyez vos frais financiers

Une fois le montant, le taux et la durée en poche, vous n’avez plus qu’à estimer l’impact de vos frais financiers en établissant un tableau d’amortissement prévisionnel. Pour cela, il vous faut :

  • calculer le montant de votre échéance (on parle d’annuité de remboursement) en appliquant la formule suivante : capital emprunté * taux d’intérêt / [ 1 – ( 1 + taux d’intérêt ) ^ ( -nombre de période de remboursement ) ] ;
  • ventiler votre première échéance de remboursement entre le capital (capital emprunté * taux) et les intérêts (montant de l’échéance – capital remboursé dans l’échéance) ;
  • déterminer un capital restant dû avec la formule : capital dû au début de période – capital remboursé dans la 1ère échéance ;
  • ventiler votre deuxième échéance de remboursement, déterminer un nouveau capital restant dû ;
  • … et ainsi de suite.

Remarque : tous les frais liés à l’obtention de votre financement (frais de dossier, frais de garantie, etc.) ne sont pas des frais financiers mais des charges externes à inclure dans vos frais généraux prévisionnels.

Un exemple va vous aider à comprendre.

Imaginons que votre entreprise s’endette auprès d’une banque pour 20000 euros. Cette somme, vous comptez la rembourser tous les mois pendant 12 mois. Vous estimez que votre banque vous proposera un taux d’intérêt annuel de 5%.

Vous devez taux d’abord calculer un taux mensuel équivalent au taux annuel (puisque vous rembourserez votre prêt tous les mois et non une fois par an) : t = [ 1,05 ^ (1/12) ] – 1 = 0,407%.

Vous déterminez ensuite le montant de votre mensualité : m = 20000 * 0,407% / [ 1 – ( 1,00407^(-12) ) ] = 1711 euros.

Vous décomposez le montant de votre première mensualité soit 81 euros pour les intérêts (20000*0,407%) et 1630 euros pour le capital (1711-81) puis vous calculez le nouveau montant du capital restant dû (20000-1630 soit 18370 euros).

Vous décomposez le montant de votre deuxième mensualité (75 euros pour les intérêts et 1636 euros pour le capital) et calculez votre nouvelle dette (16734). Au final, vous obtiendrez le tableau d’amortissement suivant :

Mois Dette début Mensualité Intérêts Capital Dette fin
1 20000 1711 81 1630 18370
2 18370 1711 75 1636 16734
3 16734 1711 68 1643 15091
4 15091 1711 61 1650 13442
5 13442 1711 55 1656 11785
6 11785 1711 48 1663 10122
7 10122 1711 41 1670 8453
8 8453 1711 34 1677 6776
9 6776 1711 28 1683 5093
10 5093 1711 21 1690 3402
11 3402 1711 14 1697 1705
12 1705 1711 7 1705 0

Reportez le tout dans votre check-list

Enfin, il vous suffit de reporter dans votre check-list de préparation de business plan les éléments suivants :

  • montant des financements et principales caractéristiques dans l’onglet « financements »,
  • montant des intérêts dans l’onglet « frais financiers » ou directement dans le compte de résultat.

Les intérêts financiers constituent des charges du compte de résultat. Les octrois de financements ainsi que les remboursements vont impacter votre tableau de trésorerie (pour leur montant global, c’est-à-dire capital et intérêts inclus). Le tableau d’amortissement va vous permettre de déterminer le montant de votre dette financière figurant dans le passif de votre bilan (colonne « dette fin » de notre exemple).

Thibaut Clermont - Le guide du business

Site d'informations et de conseils sur tous les sujets liés au business plan proposé par FCIC, réseau de médias online sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise.


Copyright © SARL F.C.I.C 2017 - Le Guide du Business Plan - Site édité par FCIC Média