Comment prévoir les investissements dans un business plan ? | Le guide du business plan
Index » Préparer son business plan » Business plan : comment prévoir ses investissements ?

Business plan : comment prévoir ses investissements ?

etudemarche

Le principal poste de dépenses de votre business plan peut être constitué par vos investissements. Vous devez les prévoir avec l’attention la plus importante qu’il soit. Voici un guide pratique qui indique comment prévoir les investissements dans son business plan.

prevoir les investissements dans son business plan

Recensez tous vos investissements

Un investissement est un bien de nature physique (ou non) ou monétaire dont vous allez vous servir pendant une période supérieure à 12 mois et qui va vous procurer des avantages économiques futurs. Dans le jargon comptable, on appelle cela des immobilisations. Les biens qui n’entrent pas dans le périmètre de cette définition seront considérés comme des charges (il s’agira notamment des frais généraux).

La première chose à faire pour prévoir vos investissements dans votre business plan est de recenser tous les biens que vous devrez utiliser :

  • pour acheter et revendre vos marchandises,
  • pour fabriquer vos produits,
  • pour effectuer vos prestations de services.

Pour se faire, il conviendra de décomposer une opération de vente, de fabrication ou de prestation de services et d’analyser tous les matériels dont vous allez avoir besoin pour effectuer cette opération. Il pourra s’agir de machines, d’outillages, de matériels informatiques, de véhicules, d’un bien immobilier, d’un droit au bail, d’un fonds de commerce, de logiciels, etc.

Par exemple, la fabrication d’un produit nécessitera l’utilisation de telle ou telle machine. Par la suite, son stockage imposera l’acquisition (ou la location) d’un local, la construction de rayonnages et l’achat d’un chariot élévateur. L’opération de vente à distance encouragera l’entreprise à s’équiper d’une machine à emballer et d’une machine à affranchir les colis.

Voici des exemples d’investissements en fonction du type d’activité que vous pourriez exercer :

Négoce Entrepôt de stockage
Chariot élévateur
Machine à emballer
Machine à affranchir le courrier
Production Usine
Équipement industriel
Outillage de fabrication
Poids lourd, tracteur, remorque
Services Locaux à usage de bureaux
Ordinateur, imprimante, projecteur
Véhicule
Installation de la fibre optique

Évaluez vos investissements

S’en suit une phase d’évaluation des investissements que vous avez identifiés. Vous pourrez :

  • les acheter à l’état neuf

Pour évaluer les investissements que vous souhaiter acquérir à l’état neuf, il vous suffit de consulter les catalogues de vos fournisseurs ou leurs sites Internet. Si votre matériel est spécial ou nécessite des aménagements particuliers, vous pourrez effectuer des demandes de devis auprès de fabricants.

  • les acheter d’occasion

Pour évaluer vos investissements d’occasion, il suffit d’observer les prix pratiqués sur le marché pour des biens similaires. Vous pouvez consulter les tarifs sur des plateformes de mise en relation d’acheteurs et de vendeurs ou vous rendre chez des revendeurs de biens d’occasion professionnels.

  • les louer

Vous pouvez également choisir de ne pas acquérir directement les investissements que vous allez utilisés mais de les louer (tout au moins, dans un premier temps). Vous aurez alors recours à la location longue durée, la location avec option d’achat ou encore le crédit-bail. Ce mode d’utilisation est particulier et son traitement dans votre business plan ne sera pas le même que les biens que vous achetez car, tant que vous le louez, vous n’en serez pas propriétaire.

Identifiez la durée d’utilisation prévue de vos investissements

Les biens que vous allez acheter vont être utilisés pendant une durée particulière au-delà de laquelle ils seront jetés, vendus et peut-être remplacés. Vous devrez ainsi estimer ce que l’on appelle la durée d’utilisation prévue de vos investissements. Cette donnée peut être calculée en années ou en unités (de production par exemple).

Vous pourrez la déterminer de deux façons :

  • En vous basant sur l’utilisation qui en est faite

Certaines machines sont faites pour produire un nombre d’unités défini à l’avance. Si, par exemple, vous prévoyez de fabriquer 50 000 produits par an et que votre machine est capable d’en produire 100 000 au maximum, vous l’utiliserez pendant deux ans (dans l’hypothèse où le nombre d’unités produites serait constant chaque année).

  • En vous basant sur les durées d’utilisation généralement observées sur le marché

Il existe des durées qui sont pratiquées habituellement sur le marché et qui sont admises dans la plupart des business plan (tant que votre durée réelle d’utilisation ne s’écarte par de manière significative de cette durée). Les voici :

Bâtiments 20 à 50 ans
Matériel industriel 7 à 10 ans
Outillage industriel 5 à 10 ans
Matériel de transport 4 à 5 ans
Mobilier 10 ans
Matériel de bureau 5 à 10 ans
Agencements et installations 10 à 20 ans
Matériel informatique 3 ans
Brevets 5 ans

Cette étape va vous permettre de calculer les amortissements dans votre business plan.

Reportez vos investissements dans votre check-list

Après avoir suivi la démarche que nous vous avons exposée ci-dessus, vous pouvez choisir de reporter vos investissements dans votre check-list de préparation de business plan (montant des investissements effectués chaque année, durée d’utilisation prévue pour chaque bien et montant de la TVA applicable). Celle-ci vous permettra notamment de gagner du temps lors de la construction de vos tableaux financiers et vous permettra surtout de n’oublier aucune donnée.

Les biens achetés vont figurer à l’actif du bilan du business plan pour leur valeur brute. Chaque année, leur perte de valeur sera constatée par le biais d’amortissements dans le compte de résultat. Le cumul des amortissements va figurer à l’actif du bilan, en diminution de la valeur brute des investissements.

Les loyers (locations) ou redevances (crédit-bail) seront enregistrés en charges dans votre compte de résultat. Si vous avez la faculté d’acquérir le bien en fin de contrat, la valeur de rachat devra être portée à l’actif du bilan et amortie à son tour.

Sur le plan de la trésorerie, chaque opération donne lieu à un décaissement qu’il convient de prévoir dans votre tableau de trésorerie.

Thibaut Clermont - Le guide du business

Site d'informations et de conseils sur tous les sujets liés au business plan proposé par FCIC, réseau de médias online sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise.


Copyright © SARL F.C.I.C 2017 - Le Guide du Business Plan - Site édité par FCIC Média