Index » Le business plan » Combien de pages un business plan doit-il contenir ?

Combien de pages un business plan doit-il contenir ?

Le business plan est un document qui obéit à des normes et à différents standards. Toutefois, aucun nombre de pages ne prévaut dans la pratique. Dans sa forme, un business plan doit faire preuve de cohérence. Certains projets nécessiteront beaucoup de détail, leur business plan comptera pourra alors contenir une trentaine de pages. A l’inverse, d’autres projets se limiteront à l’essentiel et leur business plan ne pourra compter que quelques pages. Une seule règle s’applique en la matière : allez à l’essentiel pour convaincre le lecteur de votre document. 

Voici le nombre de pages qu’un business plan peut contenir, en pratique.

nombre de pages business plan

Le nombre de pages d’un business plan n’est pas le plus important

Avant toute chose, il faut que vous sachiez que vous ne devez pas vous focaliser sur le nombre de pages de votre business plan. Là n’est pas l’essentiel. En effet, vous devez, tout d’abord, vous assurez que le contenu de votre business plan soit pertinent.

Certains projets, très techniques ou lancés au sein d’un secteur fortement concurrentiel, pourront nécessiter d’importants développements. Dans ce cas, votre business plan pourra contenir plusieurs dizaines de pages.

Vous l’aurez compris, la quantité ne fait pas la qualité. Pour faire un bon business plan, concentrez-vous sur la pertinence de son contenu. Ne regardez pas le nombre de pages rédigées. Un business plan assez court peut s’avérer bien plus efficace qu’un business plan de 40 pages.

Cela dit, on observe, en pratique, que les business plan de créateurs d’entreprises sont nécessaires et qu’ils comptent généralement entre 10 et 20 pages.

  pub  

Quelques pages peuvent suffire à faire un bon business plan

Le nombre de pages de votre business plan importe peu. L’enjeu consiste à faire comprendre votre projet à toute personne intéressée. Vous pouvez, en quelques pages, résumer efficacement vos objectifs et expliquer clairement la stratégie que vous allez mettre en oeuvre pour les atteindre.

En revanche, votre business plan ne doit pas trop entrer dans la technique. Ne vous éparpillez pas dans des détails inutiles à la compréhension ; car cela pourrait vous desservir. N’oubliez pas que vous présenterez votre business plan à une banque ou à des investisseurs. Ces destinataires ne comprendront surement pas de quoi vous parlez.

Certains projets, comme le lancement d’une activité de conseil ou de programmation informatique par exemple, nécessite que quelques pages :

  • Les tableaux financiers peuvent être regroupés sur 3 pages (compte de résultat, bilan et tableau de trésorerie),
  • La partie narrative ne nécessite 2 pages tout au plus (présentation des compétences, description de l’offre de services et état du marché).

Faites votre business plan en ligne avec notre application partenaire IZYPITCH (à partir de 29 €)

Un business plan peut toutefois dépasser 30 pages

A l’inverse, les business plan de projets complexes peuvent nécessiter plus de pages. C’est notamment le cas des projets de reprises d’entreprises qui nécessitent d’importants financements. Ils peuvent compter plus d’une trentaine de pages. Mais, une fois encore, tout détailler dans un business plan est inutile. Ici :

  • Les tableaux peuvent s’étendre sur plus d’une quinzaine de pages (bilan, compte de résultat, budget de trésorerie, plan de financement, tableau de calcul du BFR et de la CAF, seuil de rentabilité, récapitulatif des investissements, recensement des financements, détail des charges, tableau de TVA…) ;
  • La partie rédactionnelle est également volumineuse (executive summary, analyse de la concurrence, définition de la stratégie, choix d’un mix-marketing, présentation du business model puis de l’équipe…)

Un business plan assez long ne doit avoir comme seul et unique objectif que de convaincre son lecteur. Vous devez lever tous les doutes qui existent à propos de votre projet. Attention toutefois, n’essayez pas de répondre à toutes les questions que l’on pourrait vous poser : vous risquez de perdre l’attention de votre interlocuteur. Ces questions, votre lecteur vous les posera à l’issue de votre entretien, après avoir pris connaissance du document.

Thibaut Clermont - Le guide du business

Site d'informations et de conseils sur tous les sujets liés au business plan proposé par FCIC, réseau de médias online sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise.



Poster un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.


Copyright © SARL F.C.I.C 2019 - Le Guide du Business Plan - Site édité par FCIC Média
non id ante. fringilla Aenean ipsum elit. ut venenatis commodo suscipit nec