Que faut-il mettre dans son business plan ? | Le guide du business plan
Index » Le business plan » Que faut-il mettre dans un business plan ?

Que faut-il mettre dans un business plan ?

etudemarche

Votre business plan doit contenir un certain nombre d’informations. Elles sont de natures différentes selon le volet auquel elles se rattachent : partie financière ou partie descriptive. Voici la liste des informations qu’il faut mettre dans son business plan.

que faut il mettre dans un business plan

Que faut-il mettre dans la partie descriptive du business plan ?

La partie descriptive d’un business plan se décompose en plusieurs chapitres qu’il convient d’adapter en fonction de la nature de votre projet. Voici la liste des principales informations à y mettre.

Le résumé opérationnel

C’est l’accroche de votre business plan (désignée en pratique sous le terme « executive summary »). On peut la comparer à une « bande-annonce » de cinéma. Elle doit donner envie à son destinataire de poursuivre sa lecture et de concrétiser sa participation à votre projet. Vous ne devez reprendre dans cette partie que les points clefs de votre projet. Il s’agit d’une sorte de synthèse des parties descriptive et financière (vous pourrez, à ce titre, y insérer les chiffres les plus important de votre volet financier). Généralement, il est conseillé de rédiger le résumé opérationnel en dernier, après avoir construit les tableaux financiers et rédigé l’ensemble des autres chapitres de la partie descriptive.

Le business model

Le business model correspond au modèle économique que vous avez choisi pour exercer votre activité. Pour déterminer votre business model, vous devrez analyser votre marché, proposer une offre de produits et de services qui se distinguent de celle de vos concurrents et adopter un positionnement stratégique particulier.

Les produits et services

Vous présenterez ici les produits ou les services que vous allez proposer à vos clients. N’entrez pas trop dans des détails techniques car, sauf à tomber sur un spécialiste, votre interlocuteur ne lira pas cette partie. Vous pourrez y indiquer les différentes gammes proposées ainsi que les principales caractéristiques. Vous pourrez y évoquer également votre mix-marketing.

L’analyse du marché

Il est impossible de construire un business plan sans analyser au préalable le marché sur lequel vous allez vous lancer. Vous devez tout d’abord identifier le marché sur lequel vous allez évoluer (sa taille, son évolution, son chiffre d’affaires global) puis vous devez analyser vos concurrents avec précision en répondant notamment aux questions suivantes : quels  les atouts que je dois posséder pour y survivre ? Quelle est l’intensité de la concurrence ? Existe-t-il des barrières à l’entrée ? Comment vont et peuvent réagir mes concurrents ? Quels seront mes points forts et mes points faibles ?

La stratégie

Une fois le marché identifié et analysé, vous devez définir votre stratégie. Comment comptez-vous vous différencier de vos concurrents aux yeux de vos clients ? Allez-vous vous attaquer à une niche de marché ? Ou allez-vous proposer un produit à prix cassé et à qualité équivalente que celle de vos concurrents ? Vous y présenterez également vos objectifs en termes chiffrés, votre plan marketing et opérationnel c’est-à-dire votre approche commerciale (politique de prix) et les canaux de distribution de votre offre.

L’équipe

Dans cette section, vous devez présenter votre équipe, c’est-à-dire les principaux acteurs de votre projet : vous-même, vos éventuels associés, vos salariés et toutes autres personnes clefs de votre projet. Il est préférable d’insister le parcours de chacun d’entre eux, dans la mesure où il a un lien avec le projet présenté ainsi que sur ses atouts.

Les caractéristiques juridiques

Vous souhaitez exercer votre activité en nom propre ? En société ? C’est ici qu’il faudra le préciser. La structure juridique y sera donc indiquée, au même titre que les principales caractéristiques de votre future entité : montant du capital social, répartition, dirigeants sociaux, pouvoirs attribués, etc. Toutes les spécificités de votre projet qui ont un impact sur le plan juridique devront également être évoquées : création d’action de préférence (actions à droits de vote double, actions à dividendes prioritaires), instauration d’une clause d’exclusion, établissement d’une pacte d’actionnaires…

Que faut-il mettre dans la partie financière du business plan ?

La partie financière d’un business plan est plus difficile à aborder pour les novices en la matière puisqu’elle fait appel à des notions assez techniques en comptabilité – gestion. Vous devrez y construire vos tableaux financiers dont les plus utilisés sont le compte de résultat, le bilan, le plan de financement et le budget de trésorerie.

Le compte de résultat

Le compte de résultat prévisionnel est un tableau financier qui vous permettra de déterminer si votre entreprise a créé de la richesse (ou si, au contraire, elle en a détruit) au cours d’une période appelée exercice comptable. Il met en comparaison des produits (chiffre d’affaires, subventions) avec des charges (achats de marchandises, sous-traitance, impôts et taxes, salaires et charges sociales du personnel et des dirigeants et intérêts financiers) pour parvenir à un résultat positif ou négatif.

Le bilan

Le bilan prévisionnel est un tableau qui reflète le patrimoine de votre entreprise à la clôture de chacun de vos exercices prévisionnels. Il va recenser, d’un côté, l’ensemble des éléments que possédera votre entreprise (son « actif »), et de l’autre, tout ce qu’elle doit (son « passif »). A l’actif figureront vos investissements, vos stocks, vos créances et vos disponibilités et au passif le montant du capital social, vos dettes fournisseurs, vos dettes fiscales et sociales et vos dettes financières.

Le plan de financement

Le plan de financement prévisionnel est l’un des états les plus importants à produire lorsque vous sollicitez un prêt bancaire. Il récapitule l’ensemble de vos besoins financiers (investissements, besoin en fonds de roulement, remboursement d’emprunts) et les rapproche d’un mode de financement (apport en capital, apport en compte courant, prêt bancaire et capacité d’autofinancement générée par votre projet). Il est essentiel puisqu’il permet de prouver que votre projet est financièrement équilibré.

Le tableau de trésorerie

Le tableau de trésorerie met en avant, comme son nom l’indique, le niveau prévu de votre trésorerie selon une périodicité que vous définissez (mois, trimestre, semestre ou année). Vous devrez y recenser tous vos encaissements et soustraire de cette somme l’ensemble de vos décaissements. Le résultat vous donnera l’état de la trésorerie nette de votre entreprise.

Les autres tableaux du business plan

Vous pouvez insérer dans votre business plan autant de tableaux financiers que vous le souhaitez mais nous vous conseillons de limiter leur nombre. En effet, plus il y a d’éléments, plus votre vous risquez de perdre votre lecteur en cours de route. Les principaux tableaux annexes insérés dans un business plan sont : le seuil de rentabilité, le tableau des soldes intermédiaires de gestion, le tableau de TVA, le tableau récapitulatif des investissements et des financements.

Thibaut Clermont - Le guide du business

Site d'informations et de conseils sur tous les sujets liés au business plan proposé par FCIC, réseau de médias online sur la création, la reprise et la gestion d'entreprise.


Copyright © SARL F.C.I.C 2017 - Le Guide du Business Plan - Site édité par FCIC Média